Félix Ziem

Félix Ziem (1821 – 1911)
Français

Présentation :

Félix Ziem est un peintre français renommé pour ses marines et ses paysages chatoyants de Venise et de Constantinople. Il fut immensément reconnu de son vivant, puis réduit à un simple orientaliste. Il est considéré comme l’un des précurseurs de l’impressionnisme.

Biographie : 

Félix Ziem est né en 1821 à Beaune de parents tailleurs émigrés polonais d’origine arménienne. Son père est arrivée en France comme prisonnier de guerre de l’armée prussienne. A 12 ans, sa famille déménage à Dijon et il commence l’apprentissage de l’architecture chez M. Lemaire. En 1837, sa mère décède. Il obtient la même année une bourse qui lui permet d’entrer dans la section architecture de l’Ecole des Beaux-Arts de Dijon. Il obtient en 1838 le 1er prix au Concours architecture et composition, mais est exclu de l’école à cause d’un différend. En 1839, il déménage à Marseille chez son demi-frère Georges. Il se forme au dessin et à l’aquarelle. Il est engagé comme conducteur de travaux (apprenti-architecte) dans l’Entreprise de De Montricher en charge de construire le canal de Marseille. Ce dernier présente deux aquarelle de Ziem au Duc d’Orléans.

En 1940, le Duc d’Orléans lui commande trois aquarelles, ce qui lui vaut une consécration locale. Il abandonne l’architecture pour se consacrer à l’étude du dessin et de la peinture.  Il ouvre la même année un atelier de dessin sur le Vieux-Port de Marselle, qui connait un grand succès. Il se lie d’amitié avec Gustave Ricard. En 1841, il voyage à Martigues puis décide de s’installer à Nice. Sa clientèle se compose de nobles anglais, de princes russes et d’aristocrates français, qui apprécient son contact avenant et son charme.

En 1842, il découvre pour la première fois l’Italie, et notamment Venise qui devient sa principale source d’inspiration. Entre 1842 et 1847, il parcourt toute l’Italie et le Midi de la France. De 1843 à 1844, il est invité par le prince Gagarine en Russie. Il devient professeur d’aquarelles des grandes duchesses de Saint-Pétersbourg. Il y rencontre Horace Vernet. Rentré en France, il partage son temps entre Marseille, Martigues et Nice. Il rencontre notamment Théophile Gautier en 1846, qui sera un de ses plus fidèles soutiens. En 1847, il fait un voyage à Constantinople.

En 1849, il s’installe à Paris et partage son temps entre la capitale et la forêt de Fontainebleau, où il se lie d’amitié avec Théodore Rousseau, Jean-Français Millet et Narcisse Diaz de Pena. Il peint alors des scènes de vie quotidiennes, des portraits et des paysages champêtres qui le rattachent à l’école de Barbizon. Il expose pour la 1ere fois au Salon de Paris ses vues du Bosphore, de Rome et de Venise et devient un habitué. De 1850 à 1853, il travaille au Bas-Meudon et à Barbizon. Il voyage en Flandres où il admire les paysages du XVIIe siècle. En 1851, l’Etat lui achète Venise, vue du Palais des doges, exposé au Salon. Il rencontre Beugniet, négociant en tableau qui deviendra son plus fidèle acheteur. En 1853, il commence à écrire son journal. En 1859, il déménage dans un plus vaste atelier à Montmartre, tout en gardant un pied à terre à Barbizon. Solitaire, il ne côtoie guère les autres artistes de sa génération, ne forme aucun élève et ne prodigue guère de leçons.

En 1856, Il effectue son grand voyage en Orient : Constantinople, Turquie, Liba, Grèce, Egypte, Sicile. Il en rapporte beaucoup d’études qui lui serviront toute sa vie pour ses compositions orientales. Il voyage également en Europe de 1850 à 1880. Il est fait Chevalier de la Légion d’Honneur des arts et des lettres en 1857. Il voyage en Algérie en 1858. Il achète une maison à Martigues en 1861, considérée comme la Venise occidentale, et y installe un décor oriental constitué de répliques miniatures de mosquées et de minarets. Ses peintures sont vendues par Goupil et Durand-Ruel de 1851 à 1890. Il rencontre notamment Alexandre Dumas et Eugène Boudin. En 1869, il voyage à Venise pour la 19e fois. Il en membre du jury du Salon en 1870.

En 1871, il reste à Paris pendant le siège de la ville par les Prussiens puis les Versaillais. Il continue son journal et définit ses types de composition. Il séjourne régulièrement à Venise. Il achète la Villa Baie des Anges à Nice. Il rencontre en 1877, alors âgé de 56 ans, Ursulle Treilles, mère de 21ans. A partir de 1880, il installe son atelier à Nice. en 1881, il tente sans succès d’intégrer la Société des aquarellistes français. En 1883, il retourne dans sa ville natale et offre au musée de la ville Les pêcheurs de Martigues rentrant au port par un coup de mistral. En 1886, il rencontre Van Gogh installé à Montmartre, qui fait l’éloge des couleurs de ses toiles. En 1888, il participe pour la dernière fois au Salon. En 1897 a lieu son dernier séjour à Venise, alors âgé de 76 ans. Il rencontre Auguste Rodin qui lui offre une oeuvre.

En 1901, il est nommé peintre officiel de la Marine. Le président de la République visite son atelier. L’Etat lui commande un tableau commémorant les escadres françaises et italiennes mouillées dans la rade de Toulon. En 1902, il participe financièrement à la reconstruction du Campanile écroulé de Venise. En 1903, le critique d’art Léon Roger-Millès lui consacre une monographie. Georges Petit inaugure à Paris sa nouvelle galerie et consacre une exposition à Ziem. Il épouse en 1904 Ursule Treilles.

En 1905, est inaugurée une Collection Ziem au Petit Palais, alors Musée des Beaux-Arts de Paris, après son legs de 56 peintures, 74 études peintes à l’huile, 41 aquarelles, 5 carnets de dessin et son portrait par Ricard. L’ouverture d’une salle dédiée à un artiste vivant est un fait rarissime qui consacre sa renommée, avant le verdict de sa postérité. Il reçoit pour l’inauguration de la Collection Zirm. Il est désormais, après Chevalier et Officier, Commandeur de la Légion d’Honneur des Arts et des Lettres. En 1906, Victor Ségoffin réalise son portrait, qui sera exposé au Salon de 1907. En 1908, est décidé la création du musée Ziem de Martigues. En 1909, Nice expose 70 de ses oeuvres. Une salle de la 8e Biennale de Venise lui est consacrée. Le Musée Ziem de Martigues est inauguré en 1810. La même année, le legs Chauchard fait entrer des peintures de Ziem au Louvre. Il devient le premier peintre exposé de son vivant au Musée du Louvre. Il meurt en 1911 à 90ans.

Analyse : 

 A la charnière des grands courants picturaux du XIXe siècle, Félix Ziem crée son propre style en marge des mouvements artistiques. Il est admiré de Van Gogh qui lui attribue les plus beaux bleus en peinture. Son étude de la lumière le positionne comme l’un des précurseurs de l’impressionnisme. Il est un lien entre l’école de Barbizon, l’impressionnisme et l’expressionnisme. Ziem opte pour une formule esthétique réduite : l’exploration du rapport entre ciel et eau. Ses paysages sont enchanteurs, intemporelles, idéalistes. Ziem est avant tout un amoureux de la lumière pure et chaude. Sa vision de la réalité immédiate de la Méditerranée se traduit par une touche lyrique, sans cesse en mouvement. Doté d’une productivité remarquable et d’une longévité exceptionnelle, Ziem aura excellé dans tous les domaines et sur tous les supports. Il a été le peintre le plus célébré et le plus côté de son époque.

Mon avis :

Exposition au Petit Palais en 2013, j’ai rêvé du beau. Fascinant !

Diaporama :

Aucune photo ne reflète le chatoiement des couleurs de Ziem…

Ajouter celles-ci http://www.association-ziem.org/fr/oeuvres/theme-1-venise

Gondoles et voiliers devant le Palais des Doges, huile sur toile, 75×105 cm


Ziem, barques vénitiennes


Ziem, La place Saint-Marc inondée, Venise, huile sur toile, 83x113cm


Ziem, Le coupe de canon, huile sur toile, 1890


Ziem, Trois-mâts à vapeur, pavoisé d’oriflammes et gondoles devant le palais des Doges, huile sur toile, 72x105cm


Ziem, La Salute, huile sur toile, 54x85cm

Ziem, Venise, le quai des Esclavons, huile sur toile, 54x73cm


Ziem, le quai des Esclavons, Venise, huile sur panneau, 81x64cm

Ziem, Voiliers et embarcations dans le Grand Canal à Vénise, huile sur panneau, 64x80cm 

Ziem, Gondoles devant le quai des Esclavons et le pont de la Paille, huile sur toile, 54.6×80.6cm

Ziem, sur le quai des Esclavons, Venise, huile sur toile, 82x120cm

Ziem, Embarquement vers le Bucentaure sur la Place Saint-Marc, huile sur bois sbg, 82.5×130.5cm, 1868

Ziem, Embarquement vers le Bucentaure sur la Place Saint-Marc, esquisse, 43.5x75cm

Ziem, Palais Franchetti à Venise, huile sur toile, 54x75cm


Ziem, Venise, voiliers et gondoles dans la lagune, aquarelle, 15x23cm


Ziem, Gondoles devant la place Saint-Marc à Venise, huile sur toile, 80x54cm

Ziem, Venise, San Simeone Piccolo vu à travers le Grand Canal, huile sur toile, 54x80cm

Ziem, coucher de soleil à Venise, huile sur toile, 50x70cm


Ziem, marché à Venise, huile sur toile, 51x40cm

Ziem, mariage au sortir du Jardin français, huile sur bois, 73×53.5cm

Ziem, Le Jardin français à Venise, huile sur toile, 53×79.5cm


Ziem, Sainte Sophie, Constantinople, huile sur toile, 46.2×65.4cm

Ziem, Constantinople, Trois-mâts au large de la Corne d’Or, huile sur toile, 40x30cm


Ziem, vue de Constantinople, huile sur toile, 48x80cm

Ziem, Fantasia sur les rives du Bosphore, huile sur bois, 53x80cm, étude de 1894

Ziem, Vue d’Istanbul, la Suleymaniye, huile sur toile, 152x209cm


Ziem, Constantinople, huile sur bois, 55x80cm


Ziem, Constantinople, huile sur toile, 43x61cm

Ziem, Constantinople, attelage de boeufs sur la route, huile sur toile, 75x54cm


Ziem, le chariot valaque, huile sur toile, 46.5x34cm

Ziem, Felouques sur le Nil, coucher de soleil, huile sur toile, 69×106.5cm


Ziem, La caravane, huile sur toile, 68×111.7cm, vers 1680 – 88 (couleurs mauvaises…)

Ziem, Scène orientale, huile sur toile, 69x54cm

Ziem, Eaux douces d’Asie, huile sur bois, 46.5x61cm

File:Toulon visit Loubet to french italian squadrons.jpg

Ziem, Toulon, visite du président Emile Loubet aux escadres française et italienne en avril 1901, 280×224.8cm, 1901

Ziem, Trois-mâts devant le fort Saint-Jean, Marseille, huile sur toile, 68x91cm


Ziem, L’entrée du Port de Marseille, huile sur toile, 54.5×80.5cm

Ziem, Marseille, entrée du Vieux-Port, huile sur toile, 54x81cm 

Ziem, Quai des huiles à Marseille, huile sur toile, 38×57, vers 1865

Ziem, Marseille, le Vieux Port, huile sur panneau, 42.7×64.7cm

Ziem, Port de Marseille, quai de l’Hôtel de Ville, huile sur toile, 80x120cm


Ziem, Vue du port de Marseille, huile sur toile, 67x53cm

Ziem, Sortie de pêcheurs aux environs de Marseille, aquarelle, 28x40cm


Ziem, Marseille, effet de neige, quai des Belges, huile sur bois, 23.5×26.5cm, 1844

Ziem, L’entrée du Port de Marseille, huile sur toile, 54.5×80.5cm

Ziem, Pêcheurs de Camargue rentrant au port par un coup de mistral ou Lagune dans la Méditerranée : étang de Berre, huile sur toile, vers 1883

Ziem, Pêcheurs en Méditerranée, huile sur toile, 107x67cm

Ziem, Le berger et la mer, baie de Nice, huile sur bois, 41x70cm

Zeim, Le marché de Nice, huile sur toile, 31x45cm


Zeim, Le marché de Nice, huile sur bois, 50x70cm

Ziem, Paysage des Alpes, huile sur bois, 50x70cm

JPEG - 239.7 ko
Ziem, L’Avant-port de Martigues, aquarelle sur papier, 22.2×34.8cm

Ziem, Martigues, huile sur bois, 12×13.5cm

Ziem, Fête à Villefranche, huile sur bois, 28×40.5cm

Ziem, Baie de Villefranche, huile sur toile, 70x92cm

JPEG - 77 ko
Ziem, Envol des flamants rose. Etang de Vaccarès, huile sur toile, 106x62cm, 1890 – 1895

Ziem, Etang de Caronte, huile sur bois, 16.1×24.5cm

Ziem, Marine au crépuscule, huile sur bois, 24×39.5cm

Ziem, Marine, huile sur panneau, 22.5x30cm


Ziem, Bûcheron dans la forêt de Fontainebleau, huile sur toile, 53.5×40.5cm


Ziem, harengs suspendus, huile sur toile, 48.3×34.1cm, 


Ziem, Epis de maïs, huile sur bois, 60x38cm

Ziem, Grenades, huile sur bois, 47x30cm


Ziem, Paysage au troupeau de vaches, huile sur bois, 9.2×26.2cm


Ziem, Berger et son troupeau, huile sur toile, 41×55.5cm

Ziem, La poissonnière, huile sur bois, 60×41.5cm

Ziem, Jeté de fleurs, huile sur toile, dédicace à Madame Henriette Benheim, 71.8×54.9cm, 1892

Ziem, Bouquet de fleurs, huile sur bois, 35×26.5cm

JPEG - 104.7 ko
Ziem, Pivoines, huile sur toile, 91.5x72cm

JPEG - 274.5 ko
Ziem, Le coup de vent, huile sur toile, 14.5x24cm

Ziem, Paons à l’orée du bosquet, huile sur bois, 34cm

JPEG - 157.6 ko
Ziem, L’Avenue des Champs-Elysées, huile sur toile, 67x82cm

Ziem, Portrait d’Emile Loubon, huile sur bois, 21.5x27cm

Ziem, Portrait, huile sur bois, 21.4×15.3cm


Ziem, vers 1865

 Description de cette image, également commentée ci-après
Dornac, Ziem, 1911 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s